Image
Top
Menu

L’extension de la salle de lecture est le point de départ du traitement architectural proposé.

Cette extension bardée de bois sera prolongée par une peau de bois persiennée.

En rupture avec l’architecture massive du bâtiment existant, l’extension apporte légèreté et harmonie.
La peau de bois venant recouvrir les façades des locaux publics, permet de filtrer la lumière et crée des espaces extérieurs interstitiels autour de l’entrée, entre la salle de lecture et la salle d’exposition.

L’architecture proposée accompagnée du traitement paysagé de l’entrée donne à l’ensemble une dimension humaine qui invite le public à entrer.

Le bâtiment existant est simplement revêtu d’une peinture grise, lui donnant un aspect sobre, neuf et contemporain.

Les différents locaux du programme sont organisés par zones fonctionnelles en fonction de contraintes incontournables  propres à un bâtiment d’archives :
•    Le public n’a pas accès aux magasins
•    Le circuit des documents depuis les magasins jusqu’à la salle de lecture doit se faire sans croiser celui du public ni celui des locaux de travail.
•    Les locaux de travail doivent s’organiser autour de la salle de tri et au même niveau que la zone de réception des documents.
•    Certains locaux doivent être indépendants pour pouvoir être accessibles en dehors des heures d’ouverture des archives

Lieu : Agen (47)
Maître d’ouvrage :  SEM 47
Maîtrise d’oeuvre : Nathalie Larradet, architecte ; Cetab, be tout corps d’état ; Alain Biasi, économiste.
Programme : Restructuration de l’ancien bâtiment de France Telecom afin d’y installer les archives départementales.
Mission : Participation au concours
Surface : 5 113  m² SHON
2008.